La réglementation des fonds d’investissement au Luxembourg

Un fonds d’investissement spécialisé (FIS) est une structure qui peut investir dans un large éventail d’actifs. Il est normalement qualifié de fonds d’investissement alternatif (FIA) et peut être proposé à des investisseurs financiers qualifiés.

Système légitime

Les SIF sont régis par la loi luxembourgeoise du 13 février 2007 (loi SIF). Le système SIF a été modifié par la loi du 12 juillet 2013 sur les gestionnaires de fonds d’investissement alternatifs (loi AIFM). En conséquence, la loi sur les FIS est actuellement divisée en deux sections: (I) les conditions générales applicables à tous les FIS, et (ii) les arrangements explicites appropriés aux FIS qui sont qualifiés de fonds d’investissement alternatifs (FIA) et qui doivent être gérés par un organisme agréé. Gestionnaire de fonds d’investissement alternatifs (AIFM). En raison du sens large des FIA, la plupart des FIS sont considérés comme des FIA.

Les FIS investissant à court terme et ayant des objectifs distincts ou combinés offrant des rendements conformes aux taux du marché des devises ou économisant l’estimation de la spéculation devraient en outre se conformer aux exigences du règlement (UE) 2017/1131 sur les fonds du marché des devises.

Certaines exigences supplémentaires doivent être remplies au niveau de l’État et de l’UE (par exemple concernant la LBC, la MiFID, l’utilisation abusive du marché, les filiales).

Forme juridique des fonds

Le SIF peut être établi dans différentes structures:

Un fond commun de situation (FCP), par exemple un fonds type. Le FCP n’a pas de personnalité juridique et doit être contrôlé par une organisation du conseil d’administration luxembourgeoise;
Une société d’investissement à capital variable (SICAV) ou une société d’investissement à capital fixe (SICAF), par exemple des organisations de capital-risque à capital variable et à capital fixe à capital variable et à capital fixe.

Le FCP ou la SICAV / SICAF peut être constitué en tant que fonds ou en tant que structure parapluie avec différentes succursales. Le fonds séparément peut avoir un nombre illimité de participations / classes de parts.

Autorisation

Le SIF doit être agréé par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) avant de démarrer son action. Un peu plus tard, il est dirigé par la CSSF sur une prémisse continue, par exemple à travers un reporting normal. La CSSF facture annuellement des frais pour son action administrative.

  • Les rapports et données sont généralement arrangés et soumis à la CSSF avec l’aide d’avocats ainsi que d’un directeur de banque au Luxembourg.
  • La CSSF tient une liste des FIS agréés qui dépendent de sa surveillance. Un FIS peut commencer ses activités lorsque l’autorisation a été délivrée.

Base de capital

Les ressources nettes d’un FIS peuvent ne pas être exactement de 1 250 000 EUR. Cette base devrait être atteinte dans un délai d’un an après son autorisation. Un minimum de 5% du capital doit être réglé au départ.

Conditions de divulgation et rapports financiers

Le SIF doit mettre en place un plan ou une brochure d’offre, un document d’information clé PRIIP (KID) si les investisseurs de détail peuvent faire des investissements et un rapport annuel. Il n’y a aucun engagement à établir un rapport semestriel.

Arrangement d’un AIFM

Les FIS qualifiés de FIA ​​doivent choisir un AIFM, sauf s’ils bénéficient des exclusions restreintes prévues par la loi AIFM. Les FIS qualifiés de FIA ​​peuvent soit nommer un gestionnaire externe (l’organisation administrative du fonds est déléguée en tant que gestionnaire) ou décider d’être gérés en interne. Dans ce dernier cas, le SIF sera lui-même considéré comme le gestionnaire et devrait satisfaire à toutes les exigences de la loi AIFM.

Fournisseurs de services

Un fonds type doit être contrôlé par une organisation de gestion, tandis qu’une SICAV / SICAF peut agir en autogestion. L’organisme administratif d’un FCP devrait établir les directives administratives du fonds commun. Les SICAV / SICAF autogérées peuvent simplement superviser les ressources de leur propre portefeuille et ne peuvent pas superviser les ressources dans l’intérêt d’autres parties. Le gestionnaire d’un FIS doit être situé au Luxembourg.

Un FIS doit désigner un dépositaire luxembourgeois qui est, en plus d’autres choses, responsable de la surveillance des actifs. Les dépositaires qualifiés sont des établissements de crédit luxembourgeois, mais en plus des sociétés financières luxembourgeoises remplissant certaines conditions préalables fixées par la loi du 5 avril 1993 relative au secteur financier.

Les responsables du SIF et du dépositaire doivent avoir une expérience adéquate et pertinente.

Le rapport annuel doit être examiné par un inspecteur indépendant agréé ayant une expérience professionnelle.

Nous avons des fonds d’investissement disponibles au Luxembourg. Contactez-nous pour en savoir plus.

N’hésitez pas à rejoindre notre chaîne de télégrammes (telegram channel) afin de vous tenir au courant des nouvelles offres et des entreprises prêtes à l’emploi à vendre.

Chaque semaine, nous avons une nouvelle juridiction pour offrir une solution clé en main toute faite! Nous travaillons dans le monde entier.

Précédente