Obtention de la licence Fintech en Suisse

Obtention de la licence Fintech en Suisse

L’industrie Fintech en Suisse continue de croître de manière dynamique et est devenue l’un des principaux fournisseurs de solutions technologiques numériques pour le secteur financier du pays. En 2020, il y avait 405 sociétés Fintech opérant dans le pays, soit 23 de plus que l’année précédente. Pour promouvoir l’innovation dans le secteur financier et briser les barrières à l’entrée sur le marché des startups Fintech, la licence Fintech en Suisse avec des exigences simplifiées introduites par le parlement suisse.

Aperçu d’une licence Fintech suisse

Conformément au nouveau cadre, les établissements opérant dans le secteur financier (plateformes de négociation de monnaies virtuelles, entreprises de monnaie électronique, etc.), recevant des dépôts du public jusqu’à 100 millions de CHF ou des actifs basés sur la cryptographie et n’investissant pas ces dépôts ni ne payant aucun intérêt bénéficieront de la nouvelle licence Fintech. Pour obtenir l’autorisation sur la base de l’article 1b de la loi sur les banques, l’établissement doit s’assurer qu’il respecte les exigences légales : un demandeur doit constituer une société par actions, une ULC ou une SARL exerçant ses activités à partir d’un siège social en Suisse.

La licence Fintech accordée par l’organisme indépendant de régulation des marchés financiers de la Suisse, la FINMA. Dès réception de la demande, la FINMA estime si les activités commerciales relèvent d’exigences particulières pour lesquelles l’établissement devra obtenir une licence et si la fourniture d’activités commerciales est autorisée par la licence Fintech.

Après réception de la demande, la FINMA indiquera au demandeur quel personnel de la FINMA est en charge d’une procédure d’autorisation et si d’autres informations ou documents doivent être fournis. Un organisme d’agrément peut demander un rapport d’audit au demandeur dans le cadre de la procédure d’agrément si nécessaire. La période d’examen dure environ 6 mois.

  • Conditions principales à remplir pour l’octroi de la licence Fintech en Suisse
  • Le demandeur de licence FinTech doit disposer d’un capital entièrement libéré de CHF 300’000.
  • Les candidats doivent soumettre un aperçu complet des activités et du plan d’affaires de l’entreprise, complété par un aperçu du budget et à condition que le ratio d’adéquation des fonds propres, la gestion des risques et les réglementations en matière de liquidité puissent garantir ;
  • La fourniture d’un accord de partenariat, de statuts constitutifs ou de règlements ;
  • Une saine éthique des affaires doit être garantie par des membres qualifiés de la direction ;
  • Le bureau doit être enregistré en Suisse;
  • L’établissement doit mettre en place un système de contrôle interne et d’audit solide et efficace, ainsi qu’une gestion des risques.
  • Coûts et délais de la licence Fintech

Comme la licence bancaire, la licence Fintech implique certaines exigences en termes de capital.

Basé sur l’art. 1b BA le capital initial n’est pas inférieur à 300 000 CHF jusqu’à un flottant (dépôt public reçu) de 10 000 000 CHF.

D’autres exigences en matière de capital qui méritent d’être mentionnées déterminent que le capital doit être :

  • entièrement payé,
  • conservé à tout moment,
  • utilisé uniquement pour les besoins de l’entreprise,
  • ne peut être ni emprunté ni investi.

Le processus prendra environ 6 mois.

L’entreprise peut-elle opérer pendant la demande de licence ?

La FINMA permet de mener l’activité commerciale pendant le traitement de la demande.

Conclusion

Le concept d’une licence Fintech en Suisse une approche équilibrée et fondée sur des principes pour poursuivre une voie flexible stimulant l’innovation. Une telle réglementation Fintech bien développée et basée sur les risques offre une sécurité et renforce l’attractivité de la Suisse en tant que centre pour les affaires financières. Des modèles fiscaux efficaces, une infrastructure bien établie et un large vivier de talents contribuent tous à faire de la Suisse un lieu de prédilection pour les entreprises Fintech.

La licence Fintech offre aux sociétés financières une alternative à une licence bancaire et, en raison des exigences assouplies, facilite le processus d’entrée sur le marché financier suisse.

Si vous souhaitez obtenir une licence Swiss Fintech, veuillez contacter-nous et nous serons heureux de vous aider.

N’hésitez pas à rejoindre notre chaîne de télégrammes telegram channel afin de vous tenir au courant des nouvelles offres et des entreprises prêtes à l’emploi à vendre.

Chaque semaine, nous avons une nouvelle juridiction pour offrir une solution clé en main prête à l’emploi ! Nous travaillons dans le monde entier.

Vous pouvez également consulter nos offres dans la catégorie Entreprises toutes faites et licences à vendre.

Nous avons plusieurs options dans le monde entier!

Précédente Suivante