Enregistrement de l’entreprise en Suisse

L’enregistrement des sociétés en Suisse est un choix de juridiction populaire pour plusieurs raisons. Dans ce pays, il existe un système fiscal très attractif, une législation loyale même pour les non-résidents et une situation politique et économique stable.

Tous ces facteurs ont rendu la Suisse extrêmement populaire auprès des étrangers qui souhaitent y créer leur propre entreprise.

Dans un pays étranger, il est difficile de coopérer avec les agences gouvernementales sans connaître la langue, la législation et les nuances de remplissage des documents. Eternity Law International propose ses services à toute personne ayant décidé d’enregistrer une entreprise en Suisse.

Tout d’abord, vous devez décider de l’objectif de la création d’une entreprise et choisir la forme organisationnelle et juridique la plus optimale. Il est extrêmement difficile de faire cela sans les conseils et le soutien de professionnels.

La Suisse compte 26 cantons. L’organisation des personnes morales dans chaque canton est régie par sa propre législation. Le système fiscal suisse est également complexe.

La perception de l’impôt peut être effectuée à différents niveaux: communal, cantonal, fédéral, qui détermine le taux d’intérêt de l’impôt lui-même. Le montant minimum de l’impôt sur les sociétés est perçu à Zurich et à Zoug.

Propriété des entreprises selon loi de Suisse.

Le droit suisse n’identifie que deux formes organisationnelles et juridiques pour les entreprise enregistrées sur son territoire.

  1. Société à responsabilité limitée. Les administrateurs doivent être citoyens suisses. Au moment du dépôt des documents d’enregistrement officiel de la société, les fondateurs doivent payer au moins 20 000 francs suisses. Chaque année, une entité doit soumettre des rapports dans les formes appropriées prévues par la législation d’un canton particulier.
  2. Société par actions. Les dirigeants de l’entreprise sont reconnus par les fondateurs, il n’y a pas d’exigences spécifiques pour leur citoyenneté, mais un citoyen suisse doit être embauché comme l’un des administrateurs. Le capital autorisé d’une société par actions est constitué d’un montant de 100 000 francs suisses. Chaque année, vous devez soumettre des données sur les transactions comptables, le chiffre d’affaires des marchandises et les bénéfices. Dans certains cas, une telle entreprise est tenue de se soumettre à un audit annuel.

Les chefs d’entreprise d’un autre État suisse peuvent ouvrir une succursale. Dans le même temps, la société mère reste le fondateur; il n’y a pas d’exigences spécifiques concernant le montant du capital autorisé. La seule condition pour les salariés est la présence dans l’équipe de direction d’une personne résidant en Suisse.

Vous n’avez pas besoin de collecter un énorme paquet de documents pour enregistrer une succursale. De plus, un taux d’imposition préférentiel s’applique aux bénéfices des succursales reçus de l’exercice d’activités sur le territoire de l’État.

Pour plus d’informations sur chacun des formulaires, veuillez contacter les spécialistes d’Eternity Law International. Les employés qualifiés répondront à toutes les questions.

Règles commerciales suisses pour les non-résidents

Il est nécessaire d’organiser ses activités après l’enregistrement d’une entreprise. Si le fondateur de l’entreprise ne réside pas en Suisse de manière permanente, vous devez vous occuper de la représentation des intérêts et du soutien juridique.

Eternity Law International Vous propose ses services à toutes les étapes de la création de votre entreprise en Suisse. Nos spécialistes vous accompagnent dans le domaine juridique et comptable. Pour des informations détaillées sur la manière de faire des affaires en Suisse, contactez les experts de toute manière pratique.

Précédente Suivante