Tax planification

La fin des entreprises offshore. Planification fiscale

Dans de nombreux États, en raison de la crise mondiale, il a été décidé de trouver des ressources supplémentaires afin de reconstituer le budget. Pour cette raison, la planification fiscale est devenue tout à fait pertinente et nécessaire pour de nombreuses entreprises.
À cette fin, ils essaient activement de contrôler étroitement le capital de tous les contribuables, y compris ceux qui sont à l’extérieur du pays.
Il convient de prêter attention au fait qu’aux États-Unis, il a été décidé de lancer plusieurs projets de loi qui poussent d’autres institutions financières à divulguer des informations sur les comptes des contribuables.
Pour contrôler les contribuables des résidents et des citoyens américains, la déclaration FATCA a été légalisée. Le projet de loi implique des obligations envers les banques étrangères de fournir des rapports sur les mouvements financiers des comptes.
En cas de refus, les autorités américaines peuvent sanctionner les banques et décider de les fermer. Selon les dernières statistiques, 113 pays sont soumis à la loi.
D’autres pays influents, comme la Grande-Bretagne et l’Allemagne, se sont également intéressés à cette pratique. Ils concluent également des accords avec d’autres pays concernant la fourniture d’informations sur les dépôts et les impôts de leurs citoyens.
Cette politique peut éventuellement conduire au fait que les propriétaires de grands capitaux cesseront d’utiliser les services bancaires et commenceront à retirer des fonds à l’étranger.
En premier lieu pour ces citoyens sera offshore avec une garantie de confidentialité des informations.
Plus la pression est exercée de plus en plus activement sur les institutions bancaires, la zone offshore attire de plus en plus l’attention des citoyens – elle est déterminée par le fait que les citoyens ne veulent pas gagner leur propre argent, elle partage avec l’État.
Et quelle que soit la sévérité des interdictions concernant les sociétés offshore, leur nombre ne diminue pas.

ÉTABLIR UN DROIT UNIFIÉ DANS LE MONDE

Certains pays tentent d’imposer leur volonté à d’autres États. Et chaque année, il y a de plus en plus de factures qui concernent les activités des entreprises non résidentes, qui sont tenues de s’y conformer.
Et ignorer ces lois implique de rompre les accords internationaux et de restreindre l’accès au crédit et à d’autres ressources.
Par exemple, le principal objectif du FCPA aux États-Unis est de lutter contre la corruption au niveau international. La loi existe depuis plus de 40 ans, mais en fait, elle n’a commencé à fonctionner que récemment.
Les contrevenants aux conditions établies dans le projet de loi sont passibles de responsabilité civile et pénale. Leur capital peut être condamné à une amende importante.

PORT FISCAL AU SEIN DE LA PROPRIÉTÉ

Pour que le capital des affaires ne soit pas délocalisé, il suffit de créer des conditions attractives pour les citoyens dans le cadre de leur pays pour que la nécessité de rechercher un paradis fiscal à l’extérieur du pays disparaisse automatiquement. Une de ces options est la planification fiscale.
Des conditions favorables permettent non seulement de garder le capital de leurs citoyens dans le pays, mais aussi d’attirer des citoyens d’autres États.
Pour ces raisons, de nombreux pays pratiquent la «liberté fiscale», offrant à leurs contribuables les conditions les plus favorables pour développer activement des projets commerciaux. Il existe des offres similaires en Autriche, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et en Suisse.
Malgré cela, des zones offshore populaires telles que Chypre, Panama, Belize, les îles Vierges britanniques ne passent pas inaperçues auprès des propriétaires de grandes entreprises.
En raison du grand nombre de zones offshore existantes, il existe une concurrence intense entre elles, ce qui les incite à introduire des offres plus attractives et uniques pour les investisseurs.
Afin de protéger de manière fiable leurs actifs, les hommes d’affaires utilisent des systèmes sophistiqués. Pour ce faire, de plus en plus souvent, pas un seul compte offshore n’est ouvert, mais plusieurs, et en même temps dans différentes juridictions.
Il convient également de souligner les avantages des taux d’imposition modérés dans les pays de l’UE. Par exemple, à Chypre, en Hongrie, en Bulgarie, ils ne dépassent pas 15% pour le profit. Mais, par exemple, en Géorgie et en Estonie, à condition que les dividendes ne soient pas distribués, les bénéfices ne sont pas imposés.
En résumé, il convient de noter qu’avec une planification fiscale compétente, la construction d’un programme de travail légal et fiable, il est important de demander l’aide de spécialistes expérimentés et hautement qualifiés dans le domaine de la planification fiscale.
Notre entreprise est basée sur l’expérience dans ce domaine et les spécialistes d’Eternity Law International se feront un plaisir de vous aider à résoudre ce problème.

Précédente Suivante