Zones virtuelles en Géorgie

Attirer les investissements est un formidable stimulant pour le développement de l’économie géorgienne. C’est la raison de l’adoption dans le pays d’une loi élargissant les zones virtuelles en Géorgie, qui prévoit des exonérations fiscales pour les entreprises impliquées dans l’informatique. Ces entreprises de l’État ne paieront pas d’impôts nationaux.

Enregistrement d’une entreprise virtuelle en Géorgie

Le principal objectif du gouvernement géorgien dans le domaine des technologies de l’information est de créer de telles conditions pour faire des affaires qui faciliteraient l’afflux d’investissements et le développement de cette industrie.
Sur la base des articles de la loi sur les zones virtuelles, des incitations fiscales sont accordées aux entreprises développant le secteur informatique. Les personnes ayant obtenu le statut virtuel sont exemptées du paiement des impôts nationaux. De plus, ils sont exonérés du paiement de plusieurs autres taxes: revenus, valeur ajoutée, douanes.
Maintenant, il est devenu beaucoup plus facile d’ouvrir une entreprise de technologie informatique en Géorgie. Cela s’applique à la procédure d’enregistrement et de paiement des impôts. Une personne ayant reçu un certificat de confirmation de zone virtuelle peut exercer les activités de l’entreprise sans réglementation d’un tiers.
Désormais, toutes les personnes morales qui souhaitent ouvrir une telle entreprise ne sont pas tenues d’obtenir une licence. La simplification de la procédure d’enregistrement a attiré davantage d’entreprises étrangères désireuses de se consacrer aux technologies informatiques en Géorgie.
Cette loi vise à développer les technologies informatiques dans le pays et à attirer d’investissements nouveaux. Les certificats confirmant ce statut peuvent désormais être obtenus par voie électronique. Pour l’obtenir, la personne concernée doit contacter les autorités compétentes. La date limite de réception du document est le jour ouvrable.
Pour mettre la loi en pratique, le gouvernement Géorgien a apporté un certain nombre de modifications aux actes normatifs et législatifs afin de se conformer à la loi adoptée. Le Code des impôts a également subi un certain nombre de modifications liées à l’imposition préférentielle des entreprises opérant dans le secteur informatique en Géorgie.
Le Premier ministre Nika Gilauri a déclaré que la nouvelle loi contribuera au développement des technologies informatiques. Elle a également ajouté que maintenant, en Géorgie, il existe des zones virtuelles spéciales où les entreprises sont exonérées de l’impôt.
Mais selon cette loi, tout le territoire du pays deviendra tel où il n’y a pas d’imposition pour les entreprises qui se consacrent à la technologie informatique. Après plusieurs années, on peut dire que les propos de Nika Gilauri se sont confirmés car la Géorgie est devenue une région attractive pour faire des affaires dans le secteur informatique.
Il est devenu beaucoup plus facile et plus rentable de démarrer et de fonctionner. Cela a conduit au développement rapide du commerce de l’information.

Procédure d’obtention du statut d’une zone virtuelle

Les activités des entreprises engagées dans la technologie informatique sont régies par la législation et la réglementation adoptées.
Une attention particulière dans la loi sur les zones virtuelles est accordée à la procédure et à la procédure d’obtention d’un statut confirmant la personne d’une zone virtuelle. Pour obtenir ce statut, vous devez contacter une personne autorisée par le gouvernement. Le statut est attribué dans les 10 jours suivant la demande.
Après cela, la personne qui a reçu le statut doit recevoir un certificat électronique. Il peut désormais être obtenu dans les 48 heures suivant l’obtention du statut de personne de zone virtuelle.
Les personnes morales qui ont reçu un certificat sous forme électronique peuvent démarrer leurs activités sans licence ni autres documents. Les personnes qui se sont vu attribuer le statut de personne de zone virtuelle doivent s’engager dans des activités économiques qui développent l’industrie de l’information dans le pays.
Après l’entrée en vigueur de cette loi, la taxe a cessé d’être prélevée sur:
• les bénéfices provenant de fournitures en dehors de la frontière administrative de la Géorgie;
• les livraisons effectuées à l’étranger, VAT comprise;
• les exportations effectuées sous forme de paiement à l’exportation par les douanes.
Avec la promulgation de cette loi, le marché informatique géorgien a commencé son développement rapide. Il est devenu intéressant pour les entreprises étrangères, qui évaluent principalement les risques possibles. Ils ont commencé à fabriquer des logiciels sur le territoire de la Géorgie, ce qui s’avère finalement peu coûteux. Cette loi a créé des conditions favorables au développement des affaires dans le secteur informatique.
La procédure d’enregistrement simplifiée contribue à un intérêt encore plus grand à faire des affaires dans le domaine de la technologie informatique en Géorgie. En visitant la ressource en ligne du gouvernement géorgien, les personnes intéressées peuvent suivre la procédure d’obtention d’un certificat électronique, qui sera nécessaire pour faire des affaires dans le secteur informatique.
S’il Vous plait,  contacter Eternity Law International pour obtenir une assistance juridique.

Précédente Suivante