5AMLD – 5e directive européenne anti-blanchiment: tout ce que Vous devez considerer

5AMLD – la cinquième directive anti-blanchiment – entre en vigueur le 10 janvier 2020. Sur la base du régime réglementaire qui a été appliqué à la précédente directive 4AMLD – ce document vise à renforcer la LBC / FT de l’Union Européenne, ce qui aidera trouver des solutions efficaces à certains des problèmes existants et à ceux qui se posent actuellement. 5AMLD a une large influence. Dans cet article, nous parlerons des changements principaux introduits par cette directive et attirerons l’attention sur l’avis d’expert.

Fonds de crypto-monnaie

Bien que pour la plupart, le contenu de 5AMLD soit une mise à jour de 4AMLD, le document est une nouvelle étape importante pour les crypto-monnaies. 5AMLD introduit les mesures suivantes:

  • Le document introduit une définition des monnaies virtuelles, qui dans un sens général peuvent être considérées comme «une forme numérique de valeur qui peut être transférée, stockée ou vendue numériquement, et qui peut être acceptée ou échangée».
  • Les crypto-monnaies elles-mêmes et leurs échanges sont répertoriés comme des «incontournables» soumis aux mêmes règles de LBC / FT qui régissent toutes les institutions financières. Cela comprend la conduite obligatoire de la diligence raisonnable appropriée de la clientèle et le signalement des activités suspectes.
  • 5AMLD est plus exigeant et complet en termes d’imposition d’obligations de déclaration, habilitant les unités de renseignement financier à obtenir des informations sur les adresses et les personnes détenant des crypto-monnaies, contrant ainsi l’anonymat des crypto-monnaies.
  • 5AMLD met en œuvre des réglementations pour les fournisseurs de portefeuilles de crypto-monnaie, selon lesquels ils doivent s’enregistrer auprès des autorités compétentes de leur emplacement.

L’introduction de telles règles donne aux opérateurs de l’UE la possibilité d’introduire un nombre encore plus grand de produits de crypto-monnaie et leur permet de concurrencer de manière significative les pays asiatiques qui réussissent mieux sur le marché de la crypto-monnaie.

Cartes bancaires prépayées

Sous 4AMLD, la limite mensuelle des transferts de devises vers des cartes prépayées anonymes a été réduite à 250 euros. Cela a été fait pour lutter contre les investissements dans les groupes terroristes. 5AMLD a abaissé cette limite à 150 euros. La même limite est fixée pour les montants qui peuvent être stockés sur la carte ou la limite disponible pour le réapprovisionnement de la carte.

Cela signifie que les entreprises devront certainement vérifier les entités qui ont dépassé le point de 150 € lors de l’utilisation de cartes bancaires prépayées. La limite des transferts en ligne a été réduite à 50 euros.

Les cartes bancaires prépayées émises en dehors de l’UE sont désormais interdites d’utilisation si elles ont été émises en dehors des régions qui respectent les dispositions de la législation qui serait équivalente à celle de l’UE en matière de LBC / FT et de KYC. Les fonctionnaires doivent revoir les méthodes de traitement des transactions sur les cartes bancaires prépayées et mettre en place des systèmes de reconnaissance (de rejet) des transactions lors de l’utilisation de cartes émises en dehors de l’Union. Conformément à cette exigence, les systèmes et procédures existants peuvent être considérablement révisés.

Christopher Baines, Chief Compliance Officer chez Pockit, a déclaré: «La directive est définitivement un pas dans la bonne direction: elle réduit les opportunités pour les criminels.»

Marchandises de grande valeur

Les dispositions de 5AMLD ont élargi la sphère d’influence du cadre législatif par rapport à d’autres modes de stockage de la valeur. Par exemple, les marchands qui vendent des œuvres d’art ou ceux qui agissent en tant qu’intermédiaires ont désormais des obligations de déclaration et de déclaration en matière de LBC / FT. Ils doivent également maintenir des procédures de diligence raisonnable des consommateurs. Les dispositions de la directive distinguent les œuvres d’art à valeur particulière, c’est-à-dire à partir de 10 mille euros.

L’influence de 5 AMLD ne se limite pas à l’art. Les transactions portant sur des biens tels que le pétrole, les armes, les métaux précieux et les produits du tabac (ou le tabac) sont également considérées comme des transactions à haut risque. Les artefacts archéologiques, historiques et culturels entrent également dans le champ d’application de ce règlement. Il s’agit d’une étape menant à des investissements ciblés dans les activités d’associations terroristes telles que l’EI.

Beneficial ownership

Au cours d’un trimestre de 2017, 4AMLD a mis l’accent sur la propriété effective ultime afin d’atténuer les risques et de prévenir les flux de trésorerie illégaux. 5AMLD propose d’appliquer les mesures décrites ci-dessous:

  • Les listes des UBO (qui ont été constituées sur la base de 4AMLD) doivent être publiées dans un délai d’un an et demi à compter de la date d’entrée en vigueur de 5AMLD.
  • Les trusts (toute structure de ce type) doivent s’en tenir aux principes relatifs à la possession de valeur et donner des informations aux spécialistes de l’assemblage mécanique de l’État, tout comme aux individus qui manifestent un réel souci.
  • Les registres UBO nationaux devraient être communément connectés au niveau de l’UE, ce qui contribuera à encourager les associations et le commerce de l’information entre les pays membres de l’Union.
  • Les pays membres doivent renforcer leurs stratégies d’approbation de l’UBO.
  • Les membres doivent utiliser des registres UBO distincts consacrés aux comptes bancaires.

Pays tiers à haut risque

Dans le cadre de 5AMLD, les associations qui ont des partenariats avec des pays tiers à haut risque doivent utiliser des mesures d’ingéniosité améliorées pour réduire les dangers de l’argent liquide avec ces pays. Les mesures sont les suivantes:

  • Les entreprises doivent obtenir des informations sur les clients et UBO, en distinguant la raison des échanges futurs et les sources des flux budgétaires vers UBO.
  • Les entreprises doivent partager les subtilités des échanges avec la haute direction et obtenir une approbation appropriée.
  • Les organisations doivent renforcer leurs pouvoirs sur des associations spécifiques, ce qui peut nécessiter une enquête plus approfondie.

Des personnalités politiques influentes

Conformément aux dispositions de 5AMLD, les États membres de l’Union doivent établir et publier une liste des personnes qui ont une influence politique. Les listes de personnalités politiques apparaissent rarement et nécessitent donc une explication de ce qu’elles sont. La liste des personnes que les États membres de l’UE doivent constituer conformément à 5AMLD comprendra des personnes qui ont une influence politique significative. Cette liste comprend des positions politiques importantes. Ces listes sont créées pour faciliter le suivi des risques.

La mise à jour des listes peut demander beaucoup d’efforts administratifs. Joanna Jenkins, responsable de la conformité chez Railsbank, note que puisque «les différences d’informations peuvent causer des problèmes», les organisations doivent trouver un moyen de garantir que la cohérence est à un niveau approprié.

Conclusion

Nous pensons que la directive est une étape nécessaire et positive pour garantir une transparence, une sécurité et une prévisibilité accrues dans divers domaines, malgré le fait que les nouvelles exigences de la directive entraînent des coûts supplémentaires pour un large éventail de sujets. Nos spécialistes vous fourniront des conseils qualifiés pour mettre vos politiques de LBC / FT en conformité avec les nouvelles exigences.

Précédente Suivante