ICO regulation en Suisse

Réglementation ICO en Suisse. La liste des États fidèles en matière de crypto-monnaie et de projets liés aux ICO est complétée par la Suisse, qui dispose d’un assez bon niveau de réglementation juridique du marché de la crypto-monnaie.

Pour les besoins de l’étude, des représentants autorisés de la ville de Zoug ont introduit des paiements dans le canton en utilisant Bitcoin. Mais en raison de l’émergence d’un grand nombre d’innovations dans les ICO et les technologies dans le domaine de la blockchain, le cadre réglementaire du pays est largement soumis à des changements et des ajustements.

LICENCE DE CRYPTOCURRENCE SUISSE

Ainsi que dans le monde entier, l’enregistrement des échanges cryptographiques est lié aux entreprises fournissant des services financiers. L’échange de crypto-monnaie sera supervisé par le service suisse de surveillance des marchés financiers – FINMA, l’un des plus grands régulateurs de Suisse.

En règle générale, les crypto-échanges peuvent obtenir une approbation pour la mise en œuvre de telles activités ou une licence bancaire. Institutions impliquées dans l’intermédiation financière et ayant le statut approprié, l’autorisation de la FINMA n’est pas nécessaire, mais elles ont la possibilité de devenir membre d’un organisme d’autorégulation.

CARACTÉRISTIQUES D’UNE LICENCE BANCAIRE

L’obtention d’une licence bancaire est supposée aux entreprises ou aux crypto-échanges, offrant ouvertement leurs services et visant à recevoir des ressources financières sous forme d’investissements. Cependant, la liste des conditions pour différentes institutions peut varier.

Il est légalement établi que le montant du capital autorisé ne peut pas descendre en dessous de 1 million de francs et l’octroi de licences de crypto-monnaie prend environ 6 mois.

Les exigences les plus courantes sont:

  1. Les actifs sont versés sur les comptes clients personnels des institutions;
  2. l’activité principale d’une institution financière vise le négoce de valeurs mobilières;
  3. le nombre de déposants n’est pas inférieur à 20, le montant des dépôts de 1 million d’unités monétaires de la Suisse.

LICENCES DES INSTITUTIONS FINTECH EN SUISSE

Pour les participants dont la taille des dépôts est inférieure à 1 million de francs, à partir d’août 2017 en Suisse, il est autorisé à effectuer des actions liées à la crypto-monnaie sans licence établie, à condition que la période de validité de ces dépôts soit d’au moins 60 jours calendaires.

C’est l’une des nombreuses faiblesses de la réglementation ICO. Par ailleurs, des discussions actives ont lieu sur le thème de l’octroi aux entreprises FinTech l’autorisation d’accepter des investissements ne dépassant pas 100 millions de francs.

Dans la période actuelle, l’investissement de ces dépôts et le paiement des intérêts sur ceux-ci n’est possible que dans le cas d’activités commerciales industrielles.

Notre société fournit des consultations dans le domaine de l’obtention de licences internationales, des fonctionnalités de planification fiscale, du droit des sociétés et des finances, et fournit également des services de soutien complets pour les activités commerciales dans de nombreux pays.

Tags
    Autres licences