Tax Conversion: Bers Plan

Conversion fiscale: plan Bers

Transformation fiscale: Le plan Bers est une étape vers une nouvelle amélioration future du fonctionnement de ce système. Dans le cadre du sommet de 2016, le G 20 a publié un plan de travail clair pour formuler une nouvelle politique fiscale.

 

L’objectif principal est de trouver et d’éliminer les lacunes, les lacunes de la législation fiscale qui favorisent ou offrent aux entreprises la possibilité d’éviter les impôts, portant préjudice au budget du pays.

 

FORMER UNE Conversion fiscale: plan Bers

 

Le plan Bers a été élaboré sur une période de 24 à 30 mois avec la participation des pays ayant les économies les plus développées, ainsi que des représentants de certains pays en développement.

 

Après avoir élaboré les principes de base pour transformer la fiscalité, il a fallu un essai de mise en œuvre du système dans la pratique.

 

Dans le but de réformer l’ensemble du système fiscal mondial existant, 15 points clés ont été formés pour résoudre les tâches.

 

Tout d’abord, la question du reporting complet du secteur d’activité sur les revenus perçus sur le territoire où l’activité est exercée et pas seulement a été décidée.

 

Cela s’applique principalement aux entreprises qui possèdent des installations de production dans plusieurs États, tout en payant des impôts exclusivement au lieu d’enregistrement, en retenant de véritables bénéfices.

 

ÉCHANGE GLOBAL D’INFORMATIONS

 

Le rapport élaboré lors du sommet aide chaque État à se fournir mutuellement une vue d’ensemble des revenus de chaque entreprise d’un groupe transnational, dont le bénéfice est d’environ 750 millions de dollars et plus.

 

Désormais, ces entreprises devront obligatoirement montrer la planification économique du côté des revenus pour chaque branche d’exploitation, en tenant compte du lieu d’enregistrement (résident).

 

En effectuant un tel échange interne entre les pays partenaires, les autorités fiscales recevront des informations complètes sur les revenus d’une entreprise particulière et pourront perdre ou non des bénéfices antérieurement récupérables.

 

Aujourd’hui, un tel système d’échange appartient à la catégorie des risques élevés, car la confidentialité est violée au niveau législatif.

 

Ici, il est nécessaire de prendre en compte la sécurité de chaque segment d’activité et de développer un concept de stockage du data personnelles pour un certain cercle.

 

FORUM DE PÉKIN 2016

 

Sur un formulaire à Pékin au printemps 2016, la question de la mise en œuvre du plan approuvé de transformation du système fiscal des frais a été discutée. Des membres de plus de 50 pays ont pris part à la discussion sur l’introduction de l’échange automatique d’informations.

 

À la suite du formulaire, un accord sur l’introduction d’un nouveau système a été signé par la plupart des États. À l’avenir, coopération accrue entre les pays pour lutter contre de nombreuses sociétés offshore qui ne paient pas intégralement les impôts.

 

Depuis 2018, des informations ont déjà été reçues en Russie sur les entreprises opérant dans d’autres pays, ce qui oblige également le transfert d’informations sur les revenus des entreprises existantes dans les espaces ouverts russes.

 

Cette approche vise à obtenir la transparence du système fiscal au niveau mondial.

 

Les spécialistes d’Eternity Law International vous fourniront des services professionnels avec un soutien juridique complet, une sélection de documents et nous vous fournirons des conseils sur cette question.

Précédente Suivante